de Marrakech au Sahara | Maroc

MAROC. LA ROUTE

DES CARAVANES

 

Le ciel chaud qui trahit un soleil couchant, l’air frais porté des Atlas et le vent qui murmure un son envoûtant, dressent le portrait d’un lieu séduisant

Notre monde hyperconnecté, avec son lot de détracteurs, offre l’incroyable possibilité de découvrir des paysages, des lieux intrigants, enchantants et ce en quelques heures d’avion seulement

 

Marrakech, Maroc. Ces grandes et paisibles avenues, bordées de palmiers et d’orangers, nous guident inexorablement au cœur d’une toile d’araignée tissée où l’on capture le visiteur, le non-initié. 

 

Des portes imposantes signalent au voyageur son arrivée au sein d’un espace de vie, d’échanges. Le paradoxe d’un lieu; pour survivre, la ville se protège et pourtant, pour fleurir, elle doit s’ouvrir, se rendre vulnérable.

 

Au cœur, un labyrinthe, où déambule des sons, des odeurs, des couleurs ; la médina. Un lieu comme aucun autre, le voyageur se perd dans un souk intemporel, enchantant, troublant, captivant. Un régal pour certains, répulsif pour d’autres. Au petit matin, tout se ralentit, s’agrandi. Après un temps d’arrêt, la vie reprend. Les odeurs envahissent les pavés, les couleurs surgissent de derrière les lourdes portes, la vie reprend.

 

Au-delà des monts enneigés, le long des palmeraies, à l’ombre des kasbahs, à la fin des vallées, ma destination ; le Sahara. Un voyage rythmé par la beauté et la grande variété du paysage. Chaque vallée, une surprise, elle révèle un nouveau paysage, la terre change de couleur au fur et à mesure que l’on se rapproche du désert. La route suit les palmiers et offre la récompense d’un délice, les dates fraîches. Le rythme est dicté par les kasbahs, ces imposantes citadelles d’architecture berbère qui témoignent d’un riche passé, à ce jour devenues des stars d’Hollywood, de Gladiator à Game of Thrones, elles capturent l’imagination.

 

Le vieux adage qui dit “L'important, ce n'est pas la destination, c'est le voyage” me rappelle que la Vérité est intemporelle. Je suis frappé par la richesse du paysage, la majesté du chemin. 

 

Le désert m’accueil avec une tempête de sable, au couché du soleil, je me retrouve en haut d’une dune, je m’enfonce dans le sol frais, et contemple les caravanes de touristes maintenant et autrefois de marchands. D’un pas digne, lent, dansant, les dromadaires les emportent à leurs campements. La nuit, le vent tombe, les milliers d’étoiles prennent le relais et illuminent à nouveau la voie. Sous les astres, les flammes réchauffent et la fumée accompagne les chants jusqu’aux cieux. Des scènes intemporelles. L’amitié dans sa simplicité. Un moment de profonde connection. 

La beauté dans l’instant, dans le chemin, la destination tel un mirage; le bonheur dans le présent. Un voyage qui me berce dans cet instant. Le Maroc sous un autre regard.

Images provided by Jeremy Perret. All rights reserved.